Pour m'éviter les répétitions dans mes mails, voici les liens qui répondent à l'éternelle question du "COMMENT ON FAIT SAGEUUUH-FEMMEUUUH?"

mardi 23 juin 2015

Entretenir sa vocation


Dans la vie il y a des trucs qui nous rendent super heureux: quand on se réveille autrement que par la sonnerie de notre alarme, quand on arrive juste avant notre bus et qu'enfin on ne le loupe pas, quand on apprend que l'on va manger notre plat préféré...

Mais il y a des choses qui nous rendent encore plus heureux, genre super excités, envie de le crier au monde entier et d'en parler à tout le monde, c'est quand on a réussi un objectif personnel ! Vous voyez le petit garçon sur la vidéo ? Bah j'étais pareil quand j'avais des bonnes notes au tutorat (mention #grossethug #dieuduhasard quand j'avais des bonnes notes sans avoir relu la biophy), et pareil lors de mes résultats du S1 !

Mon objectif personnel m'a tenu à coeur depuis bien longtemps, car comme je l'ai déjà écrit précédemment j'ai presque toujours voulu être sage-femme.
Bien sûr, on oubliera la parenthèse du collège où la prof de maths de 3ème m'affublait d'une moyenne tellement ridicule que je pensais que je n'irai jamais au lycée ! J'allais tout plaquer pour élever des poules, et puis d'ailleurs, en 3ème, j'en avais une de poule (ma vie est tellement passionnante, vous pouvez le voir sur cette vidéo) !

Et j'ai toujours nourri cet objectif de tout ce qui se rapportait à l'univers de la naissance et de la grossesse. J'en ai lu des magasines parentaux, des bouquins, regardé des reportages. (J'ai même travaillé chez Aubert, mais ça c'était une catastrophe, j'ai bien cru que j'allais finir par me pendre dans la réserve avec un mobile tellement ça m'a mis sur les nerfs !)

S'il y avait des choses que je pourrais conseiller à regarder pour être bien dans le bain, pour s'accrocher les jours où on a peur de ne jamais y arriver c'est

  1. Le fameux Baby boom
Je ne vous cacherai pas que c'est un peu trop rose (oui j'ose dire ça alors que mon blog est rose à souhait) et édulcoré dans les premières saisons. Bon en même temps, si on veut du sang et des larmes on a qu'à regarder les experts, c'est tout de suite plus glauque !
Mais bon j'avais tendance à trouver que les gentilles sages-femmes étaient toutes sous la botte du beau gynéco chef de service genre docteur Mamouuur, et on ne mettait absolument pas en valeur leurs compétences !
Après, ça fait toujours plaisir de verser sa petite larme en même temps que les parents lors du premier cri de leur petiot...


      2. Call the Midwife (ou SOS Sages-femmes pour la version québécoise, tabernacle!)

Cette série est basée des mémoires de Jennifer Worth, une sage-femme issu d'un milieu bourgeois qui est venue exercer dans un quartier très défavorisé de Londres.                            

L'histoire se passe dans les années 50 et montre bien des détails crus, tout ce qui se rapproche de la réalité de la vétusté, de la pauvreté, mais montre aussi de très beaux cotés humains.                                                                         
(En gros c'est une prout-prout qui va bosser dans le guetto, et quand les femmes accouchent sans péridurale ça crie beaucoup et de manière louche, donc quand je regarde Call The Midwife et que le mâle est en train de jouer en réseau le micro branché, ses potes doivent se demander d'où viennent ces cris suggestifs)
On s'attache énormément aux personnages, d'ailleurs il y a la
sage-femme gros boulet maladroite qui me fait penser à moi (oui, j'ai beaucoup d'amour propre).



    3. Et le meilleur pour la fin: Le premier cri

J'ai découvert ce film juste magnifique quand j'étais en 5ème. J'avais terriblement envie de le voir au cinéma, mais comme c'était un film documentaire, c'était évidemment pas diffusé dans mon trou perdu où la culture générale n'est pas ce qui est de plus accessible, alors que la culture agricole on en à foison !
Encore à cette époque là j'hésitais entre sage-femme et infirmière puéricultrice, je ne savais pas si je préférais les bébés ou quelque chose de plus profond. En regardant ce film, j'ai compris.

La trame de ce film est basée sur une éclipse. Certaines femmes (aussi en France) pensent que la lune a une réelle influence sur les naissances et que lorsque c'est la pleine lune ou autre événement astral important, les bébés sortent comme des lettres à la poste. 
Pendant 2h, on va assister à des accouchements à chaque endroit du monde, de l'Amazonie à la Toundra, de l'Amérique à l'Afrique profonde. On découvre des tas de cultures, des tas de naissances, et c'est juste fascinant. Il suffit de rajouter une bande son qui donne des frissons et de très belles images, ça en fait un chef d'oeuvre.

Je conseille vraiment vraiment ce film, qui m'a aidé à déterminer mon objectif, à trouver ma vocation:

Aujourd'hui, maintenant que je suis à quelques jours de vivre un des plus beaux moments de ma vie, et d'avoir sous les yeux les résultats d'admission à l'école de sage-femme, je pense sans cesse à cet objectif que j'ai entretenu avec ces livres et ces films, et j'ai hâte !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si un petit détail de ma chronique vous a déplu ou choqué, il ne faut pas hésiter à m'en parler, mais surtout ne pas oublier que mes maîtres-mots sont l'humour et le second degré !